Pour un hiver sans encombres

Les services techniques de la ville sont prêts à affronter la rudesse de l’hiver. Entreposées dans les ateliers, quelque quinze tonnes de sel sont prêtes à contrer les premières éventuelles grosses chutes de neige. Des saleuses à main destinées aux cours d’écoles, aux trottoirs des bâtiments communaux et aux piétonniers tels ceux du parc et du cimetière, sont à disposition des cantonniers. Une saleuse et une lame de déneigement attendent elles aussi que leur saison arrive. « Nous pouvons procéder à un salage à titre préventif dès que de grosses chutes de neige sont annoncées », précise Philippe Dufourt, directeur des services techniques. Le déneigement fait aussi partie des missions du service d’astreinte, susceptible d’intervenir à tout moment, jour et nuit.

Votre responsabilité d’habitant

Rappelons que chaque riverain est responsable de l’entretien et de la sécurité de sa portion de trottoir tout au long de l’année. Conformément à un arrêté municipal, des poursuites peuvent ainsi être engagées en cas d’accident provoqué par la neige ou le verglas. Nos conseils pour rendre vos abords plus sûrs.

  • N’utilisez le sel de déneigement qu’après avoir grossièrement dégagé la neige. L’action du sel sera plus efficace et se poursuivra quelque temps.
  • Privilégiez la qualité de votre épandage de sel, car la quantité n’est pas synonyme d’efficacité. Rappelons que cet achat est du ressort des riverains et non de la commune.
  • Le sable ne fait pas fondre la neige. Votre trottoir sera un peu moins glissant mais restera encombré de sable après le dégel…

Soyez prudents

Anticipez ! Protégez vos compteurs et tuyaux à l’aide de gaines, de laine de verre, de polystyrène… Tous les dommages causés après le compteur sont en effet à la charge du propriétaire.
Surveillez vos systèmes à ventouses par lesquelles le froid peut s’engouffrer et endommager vos appareils.
Et surtout, limitez autant que possible vos déplacements. Piétons, empruntez les trottoirs (déneigés, conformément au paragraphe précédent !) plutôt que la chaussée.