Les cantonniers

Si la balayeuse mécanique s’octroie une pause hivernale avant un retour au printemps, les cantonniers, eux, ne cessent d’arpenter les rues de la commune. Ils font partie de notre quotidien, qu’ils s’efforcent de rendre plus agréable.
Les cinq employés à mi-temps rattachés au secteur Espaces verts des services techniques sont chargés de la propreté des rues et espaces publics ainsi que des abords des bâtiments communaux, du parc de l’Aunelle et du cimetière.
En période hivernale, ils sont en charge du déblaiement des piétonniers publics et du salage des cours d’école.

Halte aux déchets abandonnés

Si la propreté est leur affaire, la tâche des cantonniers n’est hélas pas toujours facilitée par les habitants eux-mêmes. Des déchets indésirables, voire des encombrants qui ne sont pas parvenus jusqu’à la déchetterie, s’ajoutent aux quelque 80 m3 de branchages et de déchets collectés chaque mois. Une pratique condamnable et sanctionnée. Les poubelles abandonnées trahissent souvent l’identité de leurs propriétaires.

Le Vorax

Il s’appelle « Vorax » [2] et sillonne chaque jour les rues de la commune. Rien ou presque ne résiste à l’aspirateur de voirie : les petits déchets comme les déjections canines. Il est devenu le précieux auxiliaire des cinq cantonniers employés par la commune. Le Vorax complète le travail mensuel du camion de balayage. Ce service n’exonère pas, bien sûr, les habitants de leur contribution à la propreté de la ville.