A l’occasion du Conseil municipal du 15 avril dernier, la ville a adopté son budget 2016. D’un montant de 11 815 000 €, il met l’accent sur des investissements importants.

Quelles sont les ressources de la ville ?

La ville perçoit des contributions de sources différentes, des impôts d’une part et des subventions ou dotations distribuées par l’état ou des collectivités territoriales (région, département). Les impôts correspondent à 3 300 000 euros.

Pour l’essentiel, il s’agit de la taxe d’habitation, de la taxe foncière pour les propriétaires, ou encore d’une partie des droits de mutation, communément appelée « frais de notaire », lors de la vente d’un bien immobilier.

Mais aussi, les recettes municipales des différentes prestations payantes de la ville (cantine, centre de loisirs, manifestations culturelles payantes, locations de salle …).

Les autres ressources s’élèvent à 5 085 000 euros. Il s’agit pour l’essentiel des dotations de l’état dont vous avez sûrement entendu dire « qu’elles étaient en forte baisse ». Le reste correspondant à de l’investissement.

Comment est dépensé cet argent ?

La répartition se fait selon deux grands postes : l’investissement et le fonctionnement.

L’investissement est l’ensemble des sommes qui sont dépensées pour financer des projets durables, acheter des produits qui vont perdurer, construire des bâtiments… réaliser des dépenses qui s’inscrivent dans la durée.

Le fonctionnement correspond à des dépenses courantes.Ex : les salaires, l’eau, l’électricité dont l’éclairage public, le téléphone, les locations de matériels, les loyers etc…

Les élus de Quiévrechain décident de ne pas recourir à l’augmentation des impôts, afin que cela n’impacte pas le budget total des ménages.

Le budget est largement investi dans les engagements pris par les élus (par exemple, l’extension de la vidéo protection). D’autres projets bien qu’imprévus sont devenus nécessaires: la reconstruction du centre technique municipal détruit par un incendie criminel.

Les élus s’attachent aussi à diminuer le montant de la dette pour ne pas faire payer à vos enfants les dépenses qui sont faites aujourd’hui. Enfin, une grande attention est portée au budget de fonctionnement.

Les élus veillent à ce que son niveau reste stable avec notamment le contrôle des dépenses concernant les charges de personnel et de fournitures.

Fiscalité : des recettes parmi les plus faibles
du département

TAXE D’HABITATION 2014

Classement des montants de fiscalité des villes de la strate
(Vieux-Condé et Condé-sur-l’Escaut, villes voisines d’un peu plus de 10 000 habitants)
5 000 – 10 000 habitants du Nord, en euros, par habitant

TAXE SUR LE FONCIER BÂTI 2014

Classement des montants de fiscalité des villes de la strate
(Vieux-Condé et Condé-sur-l’Escaut, villes voisines d’un peu plus de 10 000 habitants)
5 000 – 10 000 habitants du Nord, en euros, par habitant

 

 

DES INVESTISSEMENTS ADAPTÉS AUX CAPACITÉS FINANCIÈRES DE LA VILLE

Quelques questions à M. le Maire, Pierre Griner

Situation comptable de la ville en 2016